Margaux et Manon viennent du Lycée Jeanne d’Arc de Montrouge, près de Paris.
Margaux et Manon viennent du Lycée Jeanne d’Arc de Montrouge, près de Paris.

MARGAUX ET MANON : « On fait ça pour les autres avant pour soi ».

Témoignage

Margaux et Manon viennent du Lycée Jeanne d’Arc de Montrouge, près de Paris. « On est en seconde et on nous a proposé d’accompagner les pèlerins », explique Margaux. Pour quoi faire ? « Ici, on est voiturier hôtel  ; on emmène les pèlerins là où ils souhaitent aller. On les accompagne dans leur pèlerinage tous les jours, et ça nous permet de faire le nôtre. » « On leur tient compagnie, en fait, précise Manon. Ce n’est pas du tout épuisant, on a de l’énergie, ça va ! », rassure margaux. Mais au-delà de simplement accompagner les pèlerins, l’une comme l’autre sont bien conscientes que leur vrai rôle va plus loin : « Ca leur fait plaisir, ils sont contents », confient-elles. Ce qui les touche le plus au cours de ce pèlerinage ?

Sans aucun doute « ce qu’ils pensent, quand ils nous parlent un peu de leur famille. de pourquoi ils viennent ici, c’est peu touchant. », explique Manon. Que diraient-elles à des jeunes lycéennes et lycéens comme eux s’il s’agissait de leur parler du pèlerinage du Rosaire ? Toutes deux parlent alors d’une seule voix : « C’est une bonne expérience, c’est humain de les accompagner comme ça. On fait cela pour les autres avant soi. Et après, on se sent bien. »

Vous aussi, témoignez !